Traitement des eaux usées
Récupération d’eau de pluie

Professionnels & Particuliers
Vous souhaitez acheter nos produits Ecoflo
Contacter Aqua Environnement : 06 31 99 83 45

aqua-environnement@laposte.net
du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 sans interruption

bandeau tarifs 02a

Assainissement autonome écologique avec filtration par coco

L’assainissement autonome et écologique de vos eaux usées domestiques

Une ressource simple

La culture de la noix de coco n’exige que très peu de main d’œuvre et de nutriments pour obtenir un rendement suffisant. Le processus de transformation n’est pas non plus demandeur de beaucoup de main d’œuvre.

Une ressource entièrement utilisable

La chair de la noix de coco (copra) est utilisée dans beaucoup de produits alimentaires. Mais d’autres éléments du fruit du cocotier peuvent être exploités :

  • La coquille de la noix sert à la fabrication du charbon activé
  • L’enveloppe (la bourre) entre en jeu dans la réalisation de fibres textiles, pour la mise au point de substrat agricole, mais aussi dans l’assainissement autonome écologique

La noix de coco est entièrement exploitable et ne génère aucun déchet.

Une matière première renouvelable

C’est en grande partie parce qu’elle fait partie des matières renouvelables que la coco a été choisie pour faire fonctionner une installation d’assainissement autonome écologique.

Un cocotier, pendant la période où il est productif, donne en moyenne 120 fruits chaque année. Cette production est source de matières premières importantes et constantes. Une exploitation de cocotiers d’un hectare comporte à peu près 150 arbres. Elle absorbe tous les jours une grande quantité de CO2. 5 années avant que le cocotier soit près d’arrivé en fin de vie et stoppe sa production, de nouveaux arbres sont intégrés pour le renouvellement, fixant ainsi la capacité d’absorption du C02 de manière régulière.

Une matière première recyclable

Un assainissement autonome écologique utilisant la fibre de coco utilise une matière organique, de fait 100% recyclable.

Lorsque ce matériau devient inutile pour le dispositif d’assainissement autonome écologique, il peut encore être utilisé pour d’autres applications après avoir été stabilisé par voie de compostage ou par chaulage.

Il sert notamment en tant qu’amendement et conditionneur de sol pauvre en structure et en tant que fertilisant.

Quelle empreinte carbone ?

En considérant que les déchets produits par l’industrie de la noix de coco sont réutilisables, la part de rejet de CO2 se trouve assez faible et répartie sur une grande quantité de produits finis. Rappelons à cet effet que la plus grande part de l’empreinte carbone générée par l’industrie de la noix de coco provient du transport maritime. Néanmoins, ce moyen d’acheminement reste pour le moment le plus faible en rejet de CO2.

Au final, la boue générée par le système d’assainissement autonome écologique est prise en compte au niveau du prétraitement type fosse septique. Ce paramètre est soumis aux règles en vigueur de déclenchement de vidange effectué après la mesure du taux de remplissage (50% de la hauteur utile maximum).